space logo space
puce Alphabetville
puce Théorie/critique
puce Création
puce Liens
space
Accueil > Théorie/critique > Rencontres thématiques, séminaires de recherche, événements, résidences > Walter Benjamin à Marseille
space
Walter Benjamin à Marseille
Création numérique, conférences, lectures, projections, balades urbaines
 
space  

Du 15 septembre 2018 au 28 février 2019
Musée d’Histoire de Marseille et hors les murs

Alphabetville est partenaire de la manifestation Walter Benjamin à Marseille conçue par le Musée d’Histoire de Marseille. Walter Benjamin, (1892-1940), philosophe et écrivain allemand, compte parmi les plus grands penseurs de la modernité des villes au tournant du XXe siècle. Traducteur et passeur pour le public allemand de la vie littéraire en France, il y séjourne à plusieurs reprises. A Paris, qu’il appelle « capitale du XIXe siècle », à Marseille, lors de plus brefs passages en 1926, 1928 et une dernière fois, en 1940, quand il tente en vain de fuir vers les États-Unis. Ses écrits forment un récit singulier sur le Marseille des années 20 et 30.

Avec la création numérique L’écran et la fumée de Renaud Vercey, Walter Benjamin à Marseille constitue un ensemble de propositions historiques, théoriques, artistiques témoignant de la portée d’une œuvre inclassable, inspirant de nombreux écrivains, photographes, cinéastes, plasticiens, artistes-marcheurs.

Télécharger le programme complet.

Programme proposé par Alphabetville

- Projection, rencontre
Mardi 9 octobre à 18h00, auditorium du Musée d’Histoire de Marseille
Dans le cadre des mardis de l’Histoire

Walter Benjamin : L’à-présent



Par Sylvain George, auteur, réalisateur

"Des images fixes et en mouvement dans lesquelles il est donné de voir que l’enfance, l’histoire et la révolution n’ont jamais été bien éloignées. L’enfant est un individu pluriel, flâneur, collectionneur, joueur... et insurgé."

Le travail principal de Sylvain George s’inscrit dans le champ politique : migrants, révoltes, mouvements révolutionnaires... De la jungle de Calais à Nuit debout, en passant par les Indignés espagnols, les films essais de Sylvain George tentent de saisir les violences sociales et politiques actuelles. De formation en philosophie, droit et sciences politiques, la référence à Walter Benjamin nourrit son rapport à l’histoire et à l’analyse politique, nourrissant la forme et le fond de ses films. Sur Sylvain George : http://www.noirproduction.net/sylvain-george/

Invité par Alphabetville lors d’une micro-résidence, sa découverte de Marseille a été initiée par la lecture des textes de Benjamin sur cette ville.

- Lecture et rencontre
Samedi 13 octobre à 16h00, auditorium du Musée d’histoire de Marseille

Marseille, Paris et autres villes capitales : urbanités modernes dans le regard et la pensée de Walter Benjamin

Lecture de fragments de textes de Walter Benjamin, de l’Enfance berlinoise aux récits d’Ibiza, « déjà vu », « rêve », « passages », « haschich »... : thèmes, lieux, noms, urbanisme, histoire, politique

Par Liliane Giraudon, Marie Vayssière, Suzanne Joubert, Aglaia Mucha, Colette Tron

Suivie d’un échange avec Jean-Christophe Bailly, écrivain et philosophe
Marseille : Walter Benjamin et après

Né à Paris en 1949, Jean-Christophe Bailly se consacre très tôt à l’écriture. Depuis 1967, il a publié de nombreux livres dans presque tous les genres à l’exception, toutefois, du roman. Son œuvre s’attache particulièrement à l’urbanité, à l’architecture, au paysage, au déplacement... L’œuvre de Walter Benjamin est une référence majeure.

Liliane Giraudon est écrivain. Son travail d’écriture, situé entre prose (la prose n’existe pas) et poème (un poème n’est jamais seul) semble une traversée des genres. Entre ce qu’elle nomme « littérature de combat » et « littérature de poubelle », ses livres, publiés pour l’essentiel aux éditions P.O.L dressent un spectre accidenté. Dernières publications : « La sphinge mange cru », Al Dante 2013, « Le garçon cousu » P.O.L 2014, "111 notes pour Lacoste » D-Fiction 2015

Auteur longtemps associée au Théâtre des Bernardines, Suzanne Joubert écrit des textes essentiellement destinés au théâtre et édités pour la plupart aux Solitaires Intempestifs mais aussi aux Cahiers de l’Egaré, à Première Impression, aux Editions Néant. Dernières créations : « Tous tant qu’ils sont » (2007), « C’est gentil d’être venu jusqu’ici » (France Culture 2007), « Show room nouveau drame » (2015)...

Colette Tron, est auteur et critique, et directrice artistique d’Alphabetville, laboratoire des écritures multimédia. Elle expérimente et pratique des poétiques via différents supports d’écriture et d’édition, du livre aux medias numériques. Derniers textes publiés : « Révolution cut-up », revue Invece 3, Al Dante 2015, « Les lieux de l’œuvre d’art numérique », l’Entretemps, 2016.

Marie Vayssière est comédienne et metteur en scène. Elle a notamment travaillé avec Jacques Nichet ou Tadeusz Kantor, avant de créer la Compagnie du Singulier en 1991. Suivront plus d’une trentaine de mises en scènes inspirées de romans, de poésies ou d’ouvrages philosophiques et bien sûr des textes de théâtre. En 2013, elle a réalisé avec Stéphane Nota le film : « 1+1=0, une très courte leçon de Tadeusz Kantor ». Depuis 2010, elle est Maître de Conférences associée au secteur Théâtre du Département Lettres et Arts de l’Université Aix-Marseille.

Aglaia Mucha est étudiante en Master professionnel Arts du spectacle, écritures scéniques et dramaturgie à l’université Aix-Marseille. Originaire de Düsseldorf, elle a un cursus européen en danse classique et contemporaine et une expérience de chorégraphe et de comédienne. Elle est actuellement assistante à la mise en scène de Marie Vayssière.


Lieu et informations pratiques

Musée d’Histoire
2, rue Henri Barbusse
13001 Marseille
Renseignements
04 91 55 36 00

Entrée libre

space