space logo space
puce Alphabetville
puce Théorie/critique
puce Création
puce Liens
space
Accueil > Théorie/critique > Rencontres thématiques, séminaires de recherche, événements, résidences > Travailler / Oeuvrer
space
Travailler / Oeuvrer
avec Harun Farocki
 
space  

Un programme conférences et tables rondes conçu et proposé par Alphabetville
En lien avec l’exposition Harun Farocki : « Empathie » (coproduction SCIC Belle de Mai et Goethe Institut)
Sur une proposition de Alain Arnaudet
Commissariat : Antje Eihmann
Du 25 novembre 2017 au 18 mars 2018
A la Friche Belle de Mai à Marseille

Les conditions de l’homme au travail sont récurrentes dans l’œuvre du réalisateur Harun Farocki. Cela a été l’objet du projet d’atlas mondial « Labour in a single shot », mais aussi de films antérieurs, comme « Workers leaving the factory » faisant référence à l’histoire du cinéma, et encore au marxisme, comme avec sa tentative de mise en scène du Capital (avec Harmut Bitomsky).
Les lieux du travail, ses (dé)localisations, et encore les gestes de travail, ses organes (corps, main, œil par exemple) et organismes (machines, technologies, usines, urbanisme) sont filmés afin de représenter et comprendre les processus et fins de la production, notamment industrielle, son destin et ce à quoi elle est destinée : fertilité ou destruction, vie ou mort. Du travail et des hommes.

Avec les films de Harun Farocki, mais aussi dans le cadre des pratiques et activités contemporaines, l’on questionnera le devenir des oeuvriers et l’avenir du travail : s’agissant de ceux qui travaillent à œuvrer, quelque soit leur activité, dans ou malgré le contexte actuel et les conditions traversées.
Cela afin d’alimenter une réflexion et des perspectives, voir une prospective, autour du travail, de la fabrication, de l’œuvre, de son économie, de sa vie et vitalité. Engageant une (re)définition des termes de travail et d’œuvre, de leur relations et antagonismes, ainsi que l’observation des instruments de leur fabrication, c’est-à-dire de la production et de ses moyens, dont justement l’œuvre de Harun Farocki est une exploration, une expérimentation, tant dans les films qu’il a réalisé que dans les dispositifs qu’il a inventé.

C’est à partir de la rupture industrielle qu’une approche philosophique, historique, économique, sociétale, culturelle, essaiera de cerner des problématiques actualisées du travail des hommes, entre conditionnement et ouverture, impératifs et alternatives, devenir et avenir, permanences et transformations.

Colette Tron pour Alphabetville


Lieu et informations pratiques

Friche Belle de Mai
41, rue Jobin
13003 Marseille
0495049595

www.lafriche.org

Entrée libre

Programme complet du temps « Travailler / Œuvrer », à partir du 12 janvier 2018 : http://www.lafriche.org/fr/agenda/e...

Présentation de l’exposition « Empathie », jusqu’au 18 mars 2018 : http://www.lafriche.org/fr/agenda/h...
Coproduction SCIC Belle de Mai et Goethe Institut

space